Love is pain.

Next pageArchive

- Grâce à toi je me sens très bien, je suis heureuse.
- Je le suis plus que toi.
- Non, moi je le suis beaucoup plus!
- Moi d’ici à Barcelone!
- Moi d’ici jusqu’au ciel!
- Moi encore beaucoup plus!
- Combien?
- 3 mètres au dessus du ciel. ♥

Ce n’était la faute de personne, juste la sienne. Pensant que l’alcool l’aiderait à oublier, à passer à autre chose, elle avait enchaîné verres sur verres. Enchaînant mecs après mecs, elle avait perdu le compte, mais avait continué. Elle espérait toujours que les doses de vodka, rhum, manzana, feraient leur effet. Mais ses espoirs n’étaient jamais satisfait. Au contraire, elle s’enfoncait dans le passé. Elle se détestait de continuer à boire, elle se détestait d’espérer, elle le détestait de l’avoir réduite à cet état, elle le détestait de l’avoir laissée tomber après toutes ses promesses. Elle se détestait de tomber aussi bas, mais n’avait même pas la volonté d’arrêter. Dur réveil, bonjour la migraine. Elle ouvre les yeux alors que le soleil est déjà à son zénith, mais les referme bien vite. Le sol tangue, les rayons transpercent ses pupilles. Son coeur se serre. Une fois de plus, elle a cru enterré son passé. Une fois de plus, elle a bu pour oublier. Mais comme chaque réveil après une soirée bien arrosée, il revient en force.